logo
logo

Deleuze – Abécédaire «Créer c’est résister »

R comme résistance

Créer c’est résister

«- Ils résistent d’abord aux entraînements et au vœux de l’opinion courante, c’est à dire à tout ce domaine d’interrogations imbéciles et heu... ils exigent leur , ils ont vraiment la force d’exiger leur rythme à eux, on leur fera pas lâcher n’importe quoi dans des conditions prématurées.
Tout ça c’est heu ... tout comme on bousculera pas un artiste. Personne n’a droit de bousculer un artiste...
Je crois qu’à la base de l’art, il y a cette idée que, ou ce sentiment très vif, d’une certaine honte d’être un homme qui fait que, l’art ça consiste à libérer la vie que l’homme a emprisonnée.
Il n’y a pas d’art qui ne soit libération d’une puissance de vie. Y’a pas d’art de la mort, d’abord.

- Mais parfois l’art ça ne suffit pas Primo levi il a fini par se suicider.
- Il s’est suicidé personnellement, ça oui, mais oui, il ne pouvait pas tenir le coup, il a suicidé sa vie personnelle, oui. Ouais... il y a quatre pages ou 12 pages ou 100 pages de Primo Levi qui resteront,
qui resteront des résistances éternelles.
... Si on éprouve pas cette honte, y’a pas de raison de faire de l’art, oui, je peux pas dire autre chose. »

Gilles Deleuze abécédaire, avec Claire Parnet.

Exposition "Invisibles Inconscients" de Sigrid Daune

Création sonore : Thibault Peckre

Comments are closed.